Sommes-nous victimes d’un complot ?

Le P'tit Rouge n°14 - Août 2021

Téléchargez le bulletin au format PDF :

icone pdf


On entend beaucoup parler de complot en ce moment. Quand quelqu’un met en doute un discours tenu par le gouvernement ou les médias, il arrive qu’il soit qualifié de complotiste, d’adepte des théories conspirationnistes. Dans la bouche de politiciens ou de journalistes, c'est une manière de faire taire la critique et de ne pas avoir à argumenter. Ce n’est pas étonnant lorsque cela se passe à la télévision, mais cela devient problématique lorsque la méfiance s’installe entre nous et que les discussions ne peuvent plus avoir lieu.

Il est aussi vrai que des histoires parlant de complots ont été inventées pour nous manipuler. Certaines racontent que les juifs sont responsables de tous nos malheurs, d’autres disent que ce sont des sectes qui dominent secrètement le monde. Elles ont été inventées pour nous empêcher de comprendre comment fonctionne notre monde et désigner de faux ennemis. Il y a quelques dizaines d’années, certaines de ces fables réactionnaires furent utilisées pour justifier les atrocités commises par les nazis et leurs alliés (État français et autres régimes fascistes...)..

Ces histoires rencontrent du succès parce qu’elles donnent des explications simples à nos maux. Certains finissent par y croire parce que d’autres mensonges nous sont répétés à longueur de temps : nous nous rappelons par exemple des experts qui nous expliquaient que le nuage radioactif de Tchernobyl ne passerait pas au-dessus de la France, ou encore des journalistes qui relayaient de fausses informations pour justifier la guerre en Irak. Nous nous rappelons aussi des nombreux scandales sanitaires passés sous silence. Mais, à la fin, ces histoires de complots ne font que rendre service à ceux qui nous mentent pour continuer leurs sales affaires. Ceux dont on parle ici, c’est la classe des riches, et leurs amis "experts", journalistes et politiciens.

Ce sont bien les bourgeois qui se servent des histoires complotistes pour que la critique de leurs mensonges soit ridiculisée. Ce sont bien eux qui s’organisent contre nous. Il n’y a pourtant aucun mystère à cela, ils n’ont guère besoin de comploter secrètement pour y arriver. Sachant ce qui est bon pour défendre leur classe sociale, avec leur richesse, leurs entreprises, leurs relations, leurs organisations (États, partis politiques, syndicats, ONG), ils mènent concrètement des actions pour leurs intérêts, pour continuer à gagner de l'argent à nos dépens. Et tout cela, ils ne peuvent le faire que tant que nous ne les en empêchons pas. Voilà pourquoi ils ne nous disent que ce qui les intéresse dans leurs médias.

Ce "complot" permanent – dont toutes les autres manipulations étatiques, médiatiques, scientifiques ne font que découler – c’est la guerre sociale que nous vivons tous les jours. Cette guerre que la bourgeoisie mène à l'humanité, nous la vivons lorsqu'on subit le management en entreprise, lorsque l'on perd ses revenus, lorsqu'on nous contraint de nous couper des autres ou lorsque la surveillance généralisée s’impose à tous. Il n’est pas si difficile de démêler le vrai du faux, et ce que les bourgeois redoutent, c'est que nous ayons conscience de cette réalité-là.

Logo du GARAP
Top