La mare aux crapauds - Chaîne Youtube

Groupe d'Action pour la Recomposition de l'Autonomie Prolétarienne

Veauter, c'est jouer à la roulette russe avec un chargeur plein !

Communiqué 58 - Avril 2017
Bookmark and Share

Il n'y aura bientôt plus de partis de gouvernement dans ce pays.

François Hollande

On va avoir Macron président, y a pire non ?

Henri Weber, membre de la direction du Parti Socialiste

À l'approche du premier tour de l'élection présidentielle en fRance, il est loisible de constater que ce scrutin se présente, avec une acuité toute particulière, comme une provocation jetée à la face des exploités. À l'instar des regrettables précédents Mitterrand (1981-1995) et Jospin (1997-2002), cinq ans de gouvernement PS / PRG / Verts devraient, en effet, avoir normalement convaincu de larges fractions du prolétariat que, derrière la farce démocratique bourgeoise, c'est bien une impitoyable dictature à partis multiples qui est à l'œuvre.

Alors même qu'en 2012 les sous-trotskystes du NPA et les stalinauds du Front de Gauche avaient, toute honte bue, appelé à voter PS au deuxième tour (sous prétexte de « battre Sarkozy ») le quinquennat du sinistre Hollande s'est pourtant – sans surprise – déroulé dans la parfaite continuité du quinquennat précédent et, plus généralement, des politiques capitalistes néolibérales initiées en France par la gauche à partir de 1983. Qu'on en juge : Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi rapportant 20 milliards d'euros par an au patronat, hausse de la TVA, énième baisse de charges pour les entreprises via le Pacte de responsabilité, loi Macron restreignant le droit au repos dominical et encourageant le travail de nuit, loi « Travaille ! » facilitant les licenciements et aggravant drastiquement les conditions d'exploitation des salariés... Le tableau serait incomplet si nous passions sous silence les nombreux crimes policiers restés totalement impunis (de Rémi Fraisse à Shaoyao Liu en passant par Adama Traoré et Babacar Gueye), la proclamation de l'état d'urgence – utilisé notamment contre les mouvements contestataires  –, la répression policière et judiciaire hallucinante visant les opposants à la loi El Khomri, les ventes d'armes massives à des régimes sanguinaires ou encore les exactions de la soldatesque française (bombardements de populations civiles, viols et autres joyeusetés) partout où elle est intervenue (Syrie, Irak, Mali, Centrafrique, etc.).

Les envolées réactionnaires incessantes de Sapin, Macron, Valls, Vidalies et consorts ont au moins ceci de réconfortant qu'elles tendent à montrer que le Parti Socialiste a – enfin ! – achevé, à l'instar de son homologue grec agonisant du PASOK, sa mission historique de soutien fanatique à la prédation capitaliste, et qu'il en a conscience. Tel un serial killer dans le couloir de la mort qui, avant l'exécution de la sentence, serait pris d'une irrépressible envie de commettre un dernier meurtre, le PS est résolu à nuire jusqu'au bout. En effet, ayant pris acte du discrédit irrémédiable du PS auprès de la population (en particulier dans les classes populaires), les caciques du parti soutiennent majoritairement la candidature de substitution du banquier cocaïné Emmanuel Macron, fondateur du mouvement « En Marche » en avril 2016. Macron, adoubé par le patronat et ses merdias et candidat désigné de l'Union Européenne, fait d'autant plus figure d'homme providentiel pour la bourgeoisie que la solution traditionnelle d'alternance – i.e. la droite dite républicaine – s'est mis elle-même dans une position inconfortable en se choisissant pour candidat le mafioso ultra-catholique Fillon – sorte de Tony Montana grimé en respectable notable de province, trop occupé à fuir la police et la justice pour avoir le temps de mener sérieusement campagne.

À la lueur du discrédit qui frappe les forces politiques bourgeoises susvisées, la rentière de Saint-Cloud Marine Le Pen peut espérer accéder aux plus hautes responsabilités. Son entreprise politique familiale d'extrême-droite bénéficie du soutien du régime poutinien et d'un matraquage médiatique favorable depuis des années mais elle devrait, le cas échéant, une grande part de son succès à un taux d'abstention élevé doublé d'une avalanche de sondages flatteurs qui auraient fonctionné à la manière d'une prophétie auto-réalisatrice... ce qui augurerait donc mal de sa capacité à infliger à la populace les contre-réformes rendues impératives par un capitalisme en crise.

Reste enfin l'hypothèse d'une victoire de Jean-Luc Mélenchon : récupérant la fonction tribunitienne longtemps dévolue au PCF, le candidat de la France Insoumise compte parvenir à faire oublier par ses incessants appels au « peuple » qu'il est lui-même issu de ce PS désormais haï de tous et qu'il a longtemps tenu des discours dithyrambiques au sujet de SYRIZA – formation d'extrême-gauche qui, actuellement aux affaires en Grèce, y applique servilement les remèdes austéritaires réclamés notamment par le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble, ce dernier ayant récemment apporté son soutien à Macron... Cherchez l'erreur !

Afin d'illustrer concrètement en quoi consiste l'arnaque électorale, nous avons regroupé sous forme synthétique (donc non exhaustive) des citations / discours / extraits de programme des onze organisations politiques dont sont issus les candidats à la magistrature suprême. Nous les avons classé en trois thèmes principaux, auxquels s'ajoute une rubrique « bonus ». Ce tableau synthétique rappelle, s'il en était besoin, que les candidats à la présidentielle se disputent – au maximum – sur la manière adéquate de gérer le capitalisme mais acceptent, tous sans exception aucune, le postulat de base du caractère éternel de l'État et des classes sociales.

François Fillon (Les Républicains)

Économie / social

Fin des 35 heures dans le secteur privé ; passage aux 39 heures payées 37 dans la fonction publique ; suppression de 500 000 postes de fonctionnaires ; plafonnement des indemnités prud'homales.

Flicage / répression / xénophobie décomplexée

Suppression de l'aide médicale d'État ; Inscription dans la constitution du principe des quotas d'immigration ; Recrutement de 5 000 policiers supplémentaires ; construction de nouveaux commissariats ; construction de 16 000 nouvelles places de prison ; armement accru des polices municipales.

Religions (pièges à...)

Meilleur financement du culte, notamment musulman (construction d'édifices, formation des ministres du culte) ; consolidation de l'implantation des aumôniers dans les hôpitaux, les prisons et les écoles ;

Autre / Bonus

Sur le terrain, la campagne de François Fillon est principalement assurée par les militants de Sens Commun – mouvement catholique intégriste et homophobe issu de la Manif pour tous.

Marine Le Pen (Front National)

Économie / social

Suppressions d'emplois dans la fonction publique territoriale ; baisse significative des charges sociales des PME et TPE ; allègement de la « complexité administrative et fiscale » pesant sur les PME et TPE.

Flicage / répression / xénophobie décomplexée

Suppression du droit du sol ; Automatisation de l'expulsion des sans-papiers ; Recrutement de 15 000 policiers et gendarmes supplémentaires ; création de 40 000 places de prison supplémentaires ; renforcement des moyens des services de renseignement intérieur et extérieur

Religions (pièges à...)

Soutien à l'installation de crèches chrétiennes dans les mairies

Autre / Bonus

Catherine Griset, chef de cabinet de Marine Le Pen, est actuellement mise en examen pour recel d'abus de confiance dans une enquête portant sur des emplois fictifs. Quant à Frédéric Chatillon, pilier de la communication du FN et ancien dirigeant du GUD, il est, lui, mis en examen pour abus de biens sociaux.

Nicolas Dupont-Aignan (Debout La France)

Économie / social

Allègement de la fiscalité du capital ; nomination d'un patron de PME au poste de ministre de l'Économie ; élargissement aux PME du dispositif du crédit d'impôt recherche (CIR) ; plafonnement des aides aux personnes pour « permettre au travail d'être le revenu le plus important du foyer »

Flicage / répression / xénophobie décomplexée

Recrutement de 50 000 soldats et de 10 000 policiers et gendarmes ; rétablissement d'un service national obligatoire de 3 mois ; création d'une garde nationale composée de 100 000 réservistes militaires ; passage à la majorité pénale à 16 ans ; création de 40 000 places de prison supplémentaires ; développer le travail en prison ; rendre obligatoire la publication de toutes les condamnations sur un site officiel du ministère de la Justice

Religions (pièges à...)

Promotion d'un « contrat en six points avec les imams et responsables d'associations musulmanes » en France ; selon Dupont-Aignan, « l'Église de France assume un rôle particulier, incarne un héritage considérable et porte une voix d'espérance [...] le dialogue entre l'État et l'épiscopat est un rouage essentiel de la démocratie »

Autre / Bonus

En début d'année, Nicolas Dupont-Aignan a affirmé ceci dans plus grande des décontractions : « J'ose le dire, je ne veux pas de ce changement de population massif qui déstabilise la France [...] Si on ne fait rien, on est en voie d'un remplacement de population qui n'est pas bon pour la population française, qu'elle soit française ou étranger (sic), et qui remet en cause notre modèle républicain. »

Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise)

Économie / social

Jacques Généreux, auteur du programme économique de J.-L. Mélenchon : « Si Mélenchon et Le Pen sont au second tour, les marchés vont surréagir, prédit-il. Mais lorsqu'il remportera l'élection, les choses vont se tasser car les marchés auront échappé au pire pour eux. Et la victoire de Jean-Luc Mélenchon apparaîtra comme un grand soulagement.»

Flicage / répression / xénophobie décomplexée

Soutien aux policiers lors du mouvement contre la loi Travail : « Au rythme où on va, quelqu'un va mourir parce que la violence est chaque manifestation un peu plus élevée (...) Nous n'avons aucune gloire à tirer du fait qu'un policier soit grièvement blessé par une pierre, aucune gloire (...) Et quand vous avez des milliers d'heures de travail non payées par des policiers exténués par l'état d'urgence et cette mobilisation permanente, vous poussez ces hommes jeunes à être excédés. »

Autre / Bonus

Le « rebelle » Jean-Luc Mélenchon a été membre du Parti Socialiste jusqu'en 2008. Lui qui tente maintenant de faire croire qu'il est hostile à l'Union Européenne s'était également dit favorable au traité de Maastricht en 1992. Sophia Chikirou - la principale conseillère en communication de Mélenchon - a, elle, milité au PS (à partir de 1997) puis à l'UMP (à partir de novembre 2007)... Ça promet !

Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière)

Flicage / répression / xénophobie décomplexée

Soutien aux manifestations de policiers : « Mais le malaise est bien plus profond et on ne peut évidemment qu'être choqué des agressions gratuites répétées à l'encontre des policiers. »

Autre / Bonus

À l'instar du PCF (par lequel, en bonne petite structure parastalinienne, elle a toujours été fascinée), LO a réussi à placer certains de ses militants dans quelques postes stratégiques au sein de la CGT – postes depuis lesquels ils peuvent saboter efficacement les luttes.

Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste)

Flicage / répression / xénophobie décomplexée

Olivier Besancenot, précédent porte-parole du NPA : «Une manifestation où il y a du monde, où il y a des interlocuteurs, où il y a un parcours de manifestation (avec) des forces de l'ordre visibles ça dérape pas. Quand il y a tout le contraire, ça dérape et c'est exactement ce qui s'est passé »

Religions (pièges à...)

De marches « pour la justice et la dignité » en conférences internationale contre l'islamophobie, le NPA est régulièrement signataire d'initiatives communes avec l'islamiste Tariq Ramadan ou encore le très pro-intégriste Parti des Indigènes de la République. En 2012 déjà, le NPA affirmait : « Dans un contexte de provocations réciproques, de l'extrême droite intégriste chrétienne américaine auquel répond l'extrême droite intégriste musulmane, Charlie Hebdo a cru devoir prendre part à cette situation en publiant dans son dernier numéro des caricatures de Mahomet (...) à sa manière, Charlie Hebdo participe à l'imbécillité réactionnaire du "choc des civilisations" »

Autre / Bonus

Le NPA est la continuation de la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR), qui avait appelé à voter pour Jacques Chirac le 5 mai 2002 (Jacques Chirac dans le texte : « Comment voulez-vous que le travailleur français qui habite à la Goutte d'Or [...] qui travaille avec sa femme et qui, ensemble, gagnent environ 15 000 francs, et qui voit sur le palier à côté de son HLM, entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses, et une vingtaine de gosses, et qui gagne 50 000 francs de prestations sociales, sans naturellement travailler ! Si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur, eh bien le travailleur français sur le palier devient fou. »). No comment !

Benoît Hamon (Parti Socialiste)

Économie / social

Facilités de financement pour les PME et les TPE ; création d'un « fonds de transition des entreprises » piloté par la Bpifrance ; maintien moyennant modifications de la loi « Travaille ! »

Flicage / répression / xénophobie décomplexée

Recrutement de 5 000 policiers et gendarmes supplémentaires ; renforcement du renseignement territorial ; rétablissement de la police de proximité ; création d'une agence de renseignement européenne

Religions (pièges à...)

Défense de la « liberté » des croyants : « là où une femme décide de porter le voile islamique, et il en existe, elle est libre de le faire. C'est une liberté fondamentale que celle de croire ou de ne pas croire. »

Autre / Bonus

En bon séide de l'OTAN, Hamon a apporté son soutien aux récents bombardements des États-Unis visant la Syrie et ayant – accessoirement – fait des victimes civiles

Emmanuel Macron (En Marche)

Économie / social

Réforme du Code du travail par ordonnances ; instauration d'un plafond pour les indemnités prud'homales ; baisse du coût du travail passant notamment par une non-revalorisation du SMIC ; création d'un « droit à l'erreur » en faveur des entreprises face aux administrations (limitation du nombre de cas dans lesquelles les entreprises peuvent faire l'objet de sanctions) ; ouverture accéléré du secteur ferroviaire à la concurrence

Flicage / répression / xénophobie décomplexée

Recrutement de 7500 policiers et 2500 gendarmes supplémentaires ; service militaire d'un mois obligatoire ; obligation pour les sociétés fournissant des services de messagerie cryptée de communiquer les clés de chiffrement à l'État ; mise en place d' « outils répressifs au plus proche du terrain et mieux adaptés »

Religions (pièges à...)

Création d'une Fédération nationale de l'islam de France regroupant des associations cultuelles locales ; création d'un statut unifié des aumôniers et amélioration de leur rémunération ; admiration affirmée pour le catholique intégriste et royaliste Philippe de Villiers

Autre / Bonus

Macron bénéficie de nombreux soutiens lui arrivant directement du fin fond des poubelles de l'Histoire : les staliniens Robert Hue et Patrick Braouezec, l'ex-facho converti au libertarianisme Alain Madelin, l'apprenti-dictateur social-démocrate Manuel Valls, le débris écologiste Daniel Cohn-Bendit ou encore l'imbécile « centriste » François Bayrou

Jean Lassalle (Résistons)

Économie / social

Réalisation de 11 milliards d'euros d'économies ou de recettes nouvelles ; soutien aux entreprises familiales notamment en recourant à des instruments fiscaux ; transformer le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) en allègement de cotisations sociales

Flicage / répression / xénophobie décomplexée

Recrutements supplémentaires dans les forces de l'ordre ; rétablissement du service national pour les garçons et les filles ; sanction instaurée pour réprimer le « trouble à l'ordre public »... sur les réseaux sociaux ; classement en crime des attaques contre les forces de l'ordre ; création d'une quatrième armée consacrée à la cyberdéfense

Religions (pièges à...)

Recrutement de 500 aumôniers musulmans pour les prisons ; mise en place d'une autorisation d'absence pour fête religieuse dans le secteur privé

François Asselineau (Union Populaire Républicaine)

Économie / social

Fin de « l'inflation législative » en matière de droit du travail ; baisse des cotisations sociales patronales pour les PME et les TPE ; intensification de la production sur le territoire national ; soutien à la création de réseaux de petites entreprises afin de mutualiser des emplois.

Flicage / répression / xénophobie décomplexée

Rétablissement du crime de complot contre la sûreté de l'État ; augmentation du budget de l'armée à 3% du PIB d'ici 2022 ; budget de la police et de la gendarmerie porté à 20 milliards d'euros.

Jacques Cheminade (Solidarité & Progrès)

Économie / social

Hausse de 3 points de la TVA

Flicage / répression / xénophobie décomplexée

Recrutement d' « au moins » 10 000 policiers supplémentaires ; construction de 10 000 places de prison ; interdiction des jeux vidéos violents ; sécurisation systématique des espaces publics par la présence in situ de physionomistes et de comportementalistes ; recours accru à la détention administrative, qui doit devenir la « norme »

Autre / Bonus

Solidarité & Progrès est une petite secte d'extrême-droite, déclinaison française du mouvement fondé aux États-Unis par Lyndon Larouche

Évitons le piège électoral tendu par la bourgeoisie !
Choisissons librement nos propres représentants, révocables à tout moment, dans les conseils d'usine, de bureaux, de quartiers !
Organisons nos propres instruments de lutte, comités de grève, milices ouvrières, et balayons les syndicats !
Préparons la révolution prolétarienne qui instaurera la société sans classes sociales ni État !